Injection, rotomoulage ou soufflage ? Comparatif entre ces 3 technologies de fabrication des pièces plastiques !

Ecrit par Aurélie Horack le 24 mars 2020 09:30:00

L’injection plastique, le rotomoulage et le soufflage font partie des trois principaux procédés de fabrication des pièces plastiques. Voici quelques critères permettant de sélectionner le procédé adapté à votre projet plastique. Nous vous donnons également quelques exemples types pour vous aider à choisir.


Comment sélectionner la technologie à utiliser pour mon projet plastique ? 

Avant de choisir une technologie, il est important d'évaluer les forces et faiblesses de chacune pour votre projet.

Voici 5 critères à prendre en compte dans la sélection du procédé :

  1. La faisabilité technique
  2. Les coûts de fabrication
  3. Les cadences de production
  4. Les tolérances dimensionnelles
  5. La finition des pièces

Revenons en détail sur ces différents critères. 

Besoin d'aide pour la fabrication de vos pièces plastiques ? Contactez-nous !

 

1. La faisabilité technique

Le premier critère à prendre en compte est la faisabilité technique de la pièce. Il est par exemple extrêmement difficile de réaliser des pièces creuses en injection plastique sans passer par une phase d’assemblage.

De même, il est bien plus facile de réaliser de grandes pièces en rotomoulage qu’en injection ou en soufflage.

 

2. Les coûts de fabrication

Le deuxième critère à prendre en compte dans le choix du procédé de fabrication d’une pièce plastique est bien évidemment le coût de production associé. Celui-ci doit être cohérent avec le prix de vente de vos produits.

fabrication de pièces plastiquesCes trois procédés sont très différents en matière de coûts d’outillage. D’une manière générale :

  • Le prix des moules est plus élevé, en injection plastique 
  • Les moules de rotomoulage sont bien plus abordables 
  • En soufflage, les outillages ont un coût intermédiaire. 

 

3. Les cadences de production

Les coûts de fabrication sont à mettre en corrélation avec les cadences de production. Là aussi, ces trois technologies sont complémentaires.

Les cadences de fabrication les plus rapides sont obtenues avec l’injection plastique. En revanche, le rotomoulage est un procédé plus lent, mais dont les coûts d’outillage sont faibles, ce qui laisse la possibilité de multiplier les moules.

Enfin, le soufflage est un procédé intermédiaire, dont les cadences sont plus élevées qu’en rotomoulage, mais plus faibles qu’en injection.

 

4. Les tolérances dimensionnelles

Dans l’ordre des tolérances, des plus faibles aux plus élevées :

  • Injection : pièces très précises aux tolérances dimensionnelles faibles. Bien adaptée pour des assemblages ou des ajustements fins 
  • Soufflage : pièces précises aux tolérances dimensionnelles plus élevées qu’en injection 
  • Rotomoulage : pièces moins précises qu’en soufflage et tolérances dimensionnelles plus élevées.

Pour en savoir plus sur les tolérances dimensionnelles des pièces en thermoplastique, référez-vous aux normes NF T 58-000 pour l’injection et le soufflage et NF T50-700 pour le rotomoulage.

Si votre pièce doit s’assembler avec d’autres éléments, il est important de prendre en compte les écarts dimensionnels liés aux procédés de transformation.

 

5. La finition des pièces

La “qualité” des pièces n’est pas à proprement parler un critère différenciant. En effet, il est possible de réaliser de “belles” pièces avec chacun des trois procédés, tout dépend de vos attentes.

En revanche, si vous désirez un rendu poli miroir ou un grain très fin, le procédé d’injection donnera plus facilement de meilleurs résultats que le soufflage.

 

 

5 conseils pour choisir la technologie à utiliser pour la fabrication de ses pièce plastiques

En fonction du volume de votre pièce, de l'épaisseur, de l'étanchéité ou autres critères, voici nos conseils pour choisir correctement la technologie à utiliser pour votre projet plastique. 

 

1. Mettre sur le marché une grosse pièce rapidement

Si vous désirez lancer rapidement un nouveau produit sur le marché, le rotomoulage est parfaitement adapté, car :

  • Cela demande peu d’investissement financier 
  • Le rotomoulage permet de réaliser des petites séries pour tester un produit.

 

2. Produire un corps creux massif et très épais

Le rotomoulage est le procédé le plus utilisé pour concevoir des pièces de grande dimension et des corps creux, comme :pièce plastique avec corps creux

  • Les kayaks 
  • Les pièces de mobilier design 
  • Les cuves et réservoirs 
  • Les éléments de jardin (toboggans, pots de fleurs, chaises, etc.)

En outre, il est possible de concevoir des moules en plusieurs parties de manière simple.

Ceci permet :

  • De fabriquer des formes très complexes à un tarif abordable, ce qui ne sera pas le cas en injection 
  • De réaliser des pièces asymétriques trop compliquées à réaliser en soufflage

 

3. Concevoir des pièces très droites, sans dépouilles

En injection plastique, il y a une règle d’or : toujours penser à faciliter le démoulage des pièces. Pour que le démoulage soit possible sans complexifier fortement l’outillage et augmenter son coût, les pièces doivent présenter une légère dépouille, c’est-à-dire que les bords ne peuvent pas être parfaitement droits.

Par conséquent, si vous devez absolument réaliser des pièces très droites, vous ne pourrez pas utiliser l’injection plastique et devrez probablement vous tourner vers le soufflage.

 

4. Produire des pièces de grande consommation avec des prix très bas

Le procédé d’injection plastique est clairement conçu pour cette application. C’est d’ailleurs le procédé le plus utilisé pour la fabrication de jouets et d’une grande partie de nos objets du quotidien.

 

5. Produire des pièces creuses parfaitement étanches en grande série

Le procédé de soufflage est recommandé pour la fabrication de pièces creuses étanches. Son application typique est la réalisation de flaconnages et de bouteilles.

 

Injection, soufflage, rotomoulage : comparatif de ses 3 techniques de fabrication 

 

Vous ne savez pas quel procédé est le plus adapté à votre application ? Voici un tableau comparatif qui vous aidera dans votre choix.

 

Avantages

Points faibles
Injection
  • Grandes séries 
  • Procédé fortement simulable en phase de conception 
  • Haut niveau d’automatisation
  • Précision de fabrication 
  • Grande finesse possible pour les surfaces d’aspect 
  • Épaisseurs contrôlées précisément 
  • Faible coût des pièces 
  • Coût de l’outillage 
  • Présence de dépouilles 
  • Temps de développement plus long 
Soufflage
  • Moyennes et grandes séries 
  • Détails complexes réalisables 
  • Pas de soudure des fluxs matière, pouvant générer des faiblesses mécaniques 
  • Résistance mécanique des pièces 
  • Types de pièces limitées, corps creux uniquement 
  • Mise au point délicate 
Rotomoulage
  • Petites et moyennes séries 
  • Grande liberté de formes 
  • Formes complètement fermées 
  • Pas de soudure 
  • Durabilité des pièces, en environnement extérieur notamment 
  • Faible coût d’outillage 
  • Choix des matériaux limité 
  • Pièces épaisses et lourdes 
  • Temps de cycle long 
  • Forme intérieure mal contrôlée 

 

L’injection, le soufflage et le rotomoulage sont trois techniques de fabrication de pièces plastiques complémentaires. Par conséquent, si vous désirez concevoir un nouveau produit, il est fortement probable que l’une d’entre elles convienne à votre application. Choisissez de préférence un prestataire qui possède ces trois technologies et qui vous orientera vers la meilleure solution. Vous avez besoin de conseils pour la sélection de votre technologies ? Contactez-nous

 

CTA image-contactez-nous

 

S'inscrire à la newsletter ANVI Plasturgie

Derniers articles